EnglishFrench

Réalité virtuelle et métavers : quelles différences ?

Deux éléments, la réalité virtuelle et le métavers émergent de la masse et constituent l’avenir dans le domaine. L’informatique est un monde complexe, disposant de ses propres codes et de son propre langage. En perpétuelle évolution, il tend toujours à accéder à la perfection, en abolissant la distance entre les personnes (notamment avec Internet) et en facilitant leur vie. Vouloir comprendre ce monde implique d’apprendre à maîtriser les concepts qui la composent.

Qu’est-ce que la réalité virtuelle ?

La notion de réalité virtuelle part d’une idée simple : créer, grâce à diverses technologies
informatiques, un environnement virtuel. Par l’intermédiaire d’outils spécialement conçus à cet
effet, comme le casque de réalité virtuelle, une personne peut s’y immerger, jusqu’à avoir la
sensation du réel. Toutefois, l’ampleur de ce dernier dépend de la qualité de sa conception.
Pour optimiser l’expérience, cette technologie est en mesure de titiller les autres sens, que ce
soit l’ouïe, l’odorat ou le toucher. L’utilisateur pourra avoir la sensation d’être dans un monde
réel, car il peut non seulement voir, mais également entendre un son, toucher de la matière et
sentir une odeur.

Le terme réalité virtuelle a été librement traduit de l’anglais virtual reality. Les profanes le
confondent souvent avec une notion voisine, la réalité augmentée. La différence est flagrante :
si la première implique la création de toute pièce d’un environnement simulant la réalité, la
seconde, quant à elle, se base sur un environnement réel auquel des éléments virtuels auront
été ajoutés pour l’améliorer. Autrement dit, l’une est totalement virtuelle et l’autre un savant
mélange de réel et de virtuel.

Depuis la création de la première machine de réalité virtuelle en 1956, le « Sensorama » de
Morton Heilig, jusqu’aujourd’hui, ce domaine a été le théâtre de grandes avancées. Une chose
rendue possible notamment grâce à la précieuse contribution de la NASA dans l’élaboration et le perfectionnement des casques de réalité virtuelle. Cette technologie a actuellement une
utilisation multiple, que ce soit dans le domaine des jeux vidéo, de l’événementiel, de l’industrie
ou de l’immobilier. Elle peut également être utilisée pour les simulations de vol ou pour
l’entraînement aux tactiques militaires.

Qu’est-ce que le métavers ?

Issu du terme anglais metaverse, le métavers est une contraction de deux mots. Il est composé du préfixe méta, signifiant au-delà, et du radical tiré du mot univers. À partir de son étymologie, il est facile de déduire que le sens littéral de ce mot est « au-delà de l’univers », autrement dit, un univers parallèle. Ce mot apparait pour la première fois dans un roman de Neal Stephenson paru en 1992, intitulé Snow crash (Le Samouraï virtuel). Dans cette œuvre littéraire, il désigne un environnement virtuel façonné à partir de la réalité augmentée, de la réalité virtuelle et d’Internet. Ces trois éléments sont repris dans la réalité pour créer un monde virtuel immersif en 3D.

En conséquence, le terme implique la création d’un monde ouvert et permanent, disposant
d’éléments durables (le décor, les objets ou les personnages) dans lesquels il est possible de
s’immerger en prenant possession d’un avatar. Mais le métavers, tel qu’il apparait dans son
sens premier, ne peut pas voir le jour avec les technologies actuelles. Il nécessite des
accessoires plus performants que ceux qui sont actuellement disponibles.

Le métavers est considéré également comme une future version d’Internet, améliorée et
composée de plusieurs mondes virtuels. Il permettra de passer outre les navigateurs, devenus
archaïques, pour s’immerger directement dans le numérique. Au cours de cette immersion, une personne aura la possibilité de rechercher des informations ou d’effectuer des transactions avec des monnaies numériques s’appuyant sur une blockchain (technologie permettant d’effectuer des achats et des ventes ou de prouver l’échange d’un actif) comme NFT (non-fungible token ou jetons non fongibles) ou les cryptomonnaies.

 

Les différences entre les deux termes

De prime abord, il peut être difficile de faire la différence entre réalité virtuelle et métavers.
Toutefois, il est possible de mettre en évidence certaines caractéristiques qui facilitent la
distinction entre les deux concepts.

La définition de la réalité virtuelle permet de bien comprendre les tenants et aboutissants du
concept. Le métavers, quant à lui, reste encore un peu flou, et ce, malgré les explications de
Mark Zuckerberg « Un Internet incarné où, au lieu de simplement visualiser le contenu, vous y
êtes » ou de Microsoft « Un monde numérique persistant qui est habité par des jumeaux
numériques de personnes, de lieux et de choses ».

Chaque concepteur crée une réalité virtuelle qui lui est propre, accessible à partir d’un casque.
Le métavers, en revanche, est un espace virtuel partagé, nécessitant la création d’un avatar, et accessible depuis Internet. Sa conception est une industrie massive impliquant plusieurs
acteurs (dont Facebook). Cette technologie implique l’utilisation de la réalité virtuelle et de la
réalité augmentée.

L’utilisateur peut y accéder à travers un casque de réalité virtuelle, les appareils de réalité
augmentée ou tout appareil permettant de se connecter à Internet. Ces éléments mettent en
évidence le fait que, contrairement à la réalité virtuelle, le métavers est un vaste univers
parallèle, d’une envergure au moins aussi vaste qu’Internet.

Pour plus de questions à propos de la réalité virtuelle et du métavers, ou si vous souhaitez consolider votre visibilité digitale, contactez nos équipes.

Recherche
Réseaux-Sociaux
Newsletter