EnglishFrench

Boutiques virtuelles : se faire une place dans le métavers

Boutiques virtuelles : se faire une place dans le métavers !

Ces dernières années, les marques sont devenues nombreuses à utiliser différentes stratégies
pour se faire une place dans le métavers. La mise en place d’une boutique virtuelle ou virtual
store en fait partie.
Aujourd’hui, les marques se servent de cet espace virtuel de différentes manières pour
proposer de nouvelles expériences client. Pour diverses raisons, certaines méthodes sont plus
populaires que d’autres.

Les boutiques virtuelles

Le virtual store se définit comme étant un magasin physique qui propose des produits virtuels.
Pour faire ses achats, le consommateur utilise son Smartphone afin de capturer un flash code
ou de noter une référence, devant un linéaire comprenant un mur d’images. La commande sera envoyée auprès d’un magasin physique qui se chargera d’en effectuer la livraison au moment convenu. Un petit espace suffit pour installer une boutique virtuelle.

Cette nouvelle forme de commerce s’est développée depuis l’année 2020, mais elle est
apparue en Corée depuis déjà plus d’une décennie. Aujourd’hui, elle n’est pas encore
parfaitement au point. Certes, elle permet aux marques de faire plus de chiffres d’affaires, mais elle leur donne surtout la possibilité de se positionner parmi les plus innovantes de leurs
secteurs. Un certain nombre d’améliorations doivent être effectuées en matière d’expérience
client, même si celle-ci est déjà plus fluide que celle d’un site e-commerce.
En somme, on peut dire que ce nouveau modèle de commerce est l’avenir des boutiques
physiques. Pour le moment, il constitue surtout une offre alternative. Une fois qu’il aura atteint
un niveau d’expérience client satisfaisant, il aura la même valeur qu’un véritable point de vente.

Les différents secteurs et leur implantation au sein du métavers

En France, la vente à distance affiche un chiffre d’affaires en constante augmentation depuis
l’année 2005, les Français étant davantage nombreux à être séduits par les marchands en
ligne. Ils sont surtout intéressés par les bonnes affaires qu’ils ne retrouvent pas dans les
boutiques physiques.
Pour se faire une place dans le monde virtuel, il est d’abord essentiel d’identifier les secteurs
d’activité déjà totalement saturés. Mieux vaut choisir ceux qui sont encore en pleine croissance.
Il est tout aussi important d’établir un business plan efficace avant de se lancer.

De manière générale, un secteur porteur bénéficie d’une forte demande de services ou de
produits. L’idéal serait de trouver un marché de niche, où la concurrence est beaucoup moins
rude. Des offres originales comme la vente de vêtements biodégradables ne peuvent que
marcher en e-commerce.

Même en se lançant dans un secteur généraliste, il est toujours important de trouver le moyen
de se distinguer des concurrents, en misant par exemple sur le marketing intelligent. Outre les
marchés spécialisés et les niches, certains secteurs d’activité fonctionnent généralement à
merveille. Le made in France est inclus dans la liste. Le commerce équitable et écocitoyen y
figure également.

De même, le high-tech compte parmi les secteurs qui marchent le mieux. La vente entre
particuliers en fait aussi partie. En effet, la création d’une plateforme dédiée à la vente ou à
l’échange d’articles d’occasion ne peut que fonctionner.

Par ailleurs, les petits commerces (artisanat, restaurant, etc.) figurent aujourd’hui parmi les
secteurs qui profitent le plus du marketing digital. Dans la liste, on distingue également les
créateurs de sites internet et les agences de publicité.

Les avantages des métavers

Le métavers permet de créer des expériences virtuelles qui sont vraiment centrées sur le client.
Parmi ses principaux avantages, on retrouve également l’inclusivité et la diversité. Dans le
cadre d’un événement, il peut donner aux participants la possibilité de devenir ce qu’ils veulent être, grâce à des avatars 100 % personnalisables.

D’autre part, le métavers permet aussi actuellement aux marques de collecter de manière plus simple des données. Les spécialistes peuvent recourir aux métriques et analytiques selon les axes à explorer.

Il convient également de savoir qu’outre les boutiques virtuelles, les marques peuvent encore
mettre en place diverses stratégies pour se faire une place dans le métavers. Elles ont le choix
de miser sur les :

Jetons non fongibles (NFT) ;
Plateformes de jeu ;
Défilés de mode virtuels ;
Investissements dans des entreprises numériques.

Recherche
Réseaux-Sociaux
Newsletter