EnglishFrench

Qu’est-ce que l’influence digitale  ?

Qu’elle définition pour l’influence digitale en 2021 ?

Début octobre, la panne mondiale de Facebook, WhatsApp, Messenger et Instagram a mis en lumière la place prise par ces outils digitaux dans les habitudes des consommateurs. Cet évènement exceptionnel rappelle une autre vérité fondamentale : une stratégie marketing sans considération de l’influence digitale est vouée à l’échec. De quoi s’agit-il exactement ?

Définition de l’influence digitale 

L’influence digitale, plus connue sous l’appellation marketing d’influence, est une méthode qui consiste à exploiter au mieux la couverture offerte par les réseaux sociaux pour atteindre le plus de clients potentiels. Elle repose sur une forme de publicité innovante, à mille lieues des spots traditionnels diffusés à la télévision ou à la radio. Le marketing d’influence s’appuie sur la réputation et la notoriété de créateurs de contenus et/ou de personnalités, considérées comme des leaders d’opinion et des prescripteurs sur les réseaux sociaux.

Ces « influenceurs » véhiculent les messages promotionnels des marques dans leurs contenus (images, vidéos, etc.), en usant de leur crédibilité et de leur authenticité. L’influence digitale dépend énormément du profil des célébrités « recrutées » pour promouvoir la marque ou l’entreprise. Un influenceur ayant peu d’abonnés jouit d’une plus grande liberté dans ses communications et peut entretenir un véritable lien de proximité avec sa communauté. Cette authenticité et cette proximité servent les intérêts des marques désireuses de cibler une catégorie précise de client ou un marché de niche.

En collaborant avec une personnalité suivie par une audience plus importante, la marque peut s’attendre à plus d’engagements dans sa campagne. En revanche, pour un marketing d’influence qui mise sur la notoriété et la visibilité, rien ne vaut le concours d’une célébrité qui fédère une très grande communauté. Il convient également de souligner que dans les faits, le marketing d’influence ne tient pas compte uniquement de la taille de la communauté des influenceurs. En effet, plusieurs critères entrent en jeu.

Le taux d’impression

Cette valeur mesure la part de l’audience qui consomme réellement les contenus diffusés par l’influenceur. Le calcul du taux d’impression prend en compte le nombre de vues moyen sur chaque vidéo ou publication et la durée moyenne de visionnage. L’utilité de cet indicateur est évidente : une marque ne peut pas renforcer sa présence digitale avec l’aide d’un influenceur ayant 1 million d’abonnés, mais qui cumule une centaine de vues seulement sur chacune de ses vidéos.

La fréquence de publication

Un bon créateur de contenu échange souvent avec ses abonnés sur ses différents réseaux, que ce soit :

  • Facebook
  • Twitter
  • Snapchat
  • Instagram
  • Tik Tok

On peut raisonnablement questionner l’influence d’une personnalité qui poste deux ou trois fois par an sur les décisions de ses followers.

Le taux d’engagement 

Recueillir les impressions et les attentes des consommateurs sur les réseaux est un art des plus délicats. D’où l’importance de chercher un influenceur qui sait interagir avec sa communauté à travers ses contenus, ses commentaires, ses FAQ et autres jeux ou quizz. Pour une marque, un nombre d’interactions élevé sur chaque publication en dit long sur l’influence que la personnalité peut avoir sur sa communauté.

Le nombre d’abonnés

Bien entendu, le nombre d’abonnés d’un prescripteur influe énormément sur les choix marketing d’une marque. Cet indicateur n’offre pas de garantie de succès pour autant. Il est tout aussi important de noter que la qualité de ses liens avec sa communauté et sa notoriété pèsent aussi énormément sur la balance.

Pourquoi faire de l’influence digitale ?

En juillet 2020, 3,96 milliards de personnes ont utilisé au moins un réseau social, soit un peu plus de la moitié de la population mondiale. 99 % des utilisateurs se connectent depuis leur mobile. Près de 3 milliards d’individus ont un compte Facebook et y passent en moyenne 6 h 45 par mois. Ce chiffre n’inclut pas encore les temps passés sur les autres réseaux sociaux tels qu’Instagram, Snapchat et WhatsApp. En moyenne, un utilisateur actif se connecte à 9 plateformes différentes par mois, sur une durée variable selon la tranche d’âge.

Les 16-24 ans peuvent consulter leurs réseaux pendant 2 h 53, tandis que les 55-64 ans y passent en moyenne 1 h 20 par jour. Ces statistiques de Hootsuite et We Are Social sont révélatrices de l’omniprésence de ces outils digitaux dans le quotidien du consommateur moderne. Elles montrent également l’énorme potentiel de ces réseaux pour le marketing des marques. En réalité, la question de mener une opération digitale ou non ne doit même plus se poser.

Ce type de marketing se révèle incontournable pour toute entreprise désireuse de gagner en visibilité et en réputation auprès de consommateurs toujours plus attentifs aux contenus multimédias qu’ils voient sur les réseaux sociaux. CONCILIUM vous accompagne dans la mise en place et la gestion de votre stratégie d’influence digitale. Notre accompagnement permet de répondre à l’ensemble de vos besoins digitaux.

Contactez nos équipes pour une stratégie d’influence réussie !

Recherche
Réseaux-Sociaux
Newsletter