EnglishFrench

Comment se débarrasser des spams en un clic

Plus de 320 milliards de spams sont envoyés chaque jour, et 94 % contiennent des virus ou des logiciels espions. Et s’il était possible de se protéger des spams en un seul clic ?

En effet, dans le flux quotidien des courriers électroniques la moitié sont des spams. C’est une information surprenante, car on pourrait s’attendre à ce que le chiffre soit plus élevé. Mais la dernière analyse de Cisco Talos Intelligence (expert en cybersécurité ) a estimé à 320 milliards le nombre de spams envoyés quotidiennement. Souvent agaçants, et parfois drôles, ils sont tous dangereux. D’après les derniers rapports de Google, il s’avère que plus de 100 millions d’e-mails malveillants sont bloqués chaque jour, tous en rapport avec le Covid-19. Étant donné que 94 % des logiciels pirates sont envoyés par mails, et qu’un sur 3 000 contient un logiciel payant, les spams sont toujours un véritable problème en 2020.

Un point sur l’histoire du spam

Un des précurseurs du spam est la publicité envoyée par mail à des centaines d’utilisateurs du réseau ARPANET (Advanced Research Projects Agency Network) en 1978. Suivi, en 1994 par un virus envoyé à des groupes d’utilisateurs de USENET, faisant la publicité d’un service de distribution de cartes vertes par deux avocats, Canter et Siegel. Cette simple publicité a fondé le phénomène des arnaques publicitaires sur internet. Mais le vrai danger a été démontré avec le virus ILOVEYOU, vingt ans plus tard, qui avait infecté des millions d’ordinateurs sous le système d’exploitation Windows. Au cours des deux décennies qui ont suivi, le spam est resté le principal vecteur de diffusion des logiciels malveillants.

Comment s’en débarrasser ?

Il y a vingt ans, la seule façon de s’en débarrasser était des techniques de filtrage antispam, et elles n’étaient pas très efficaces. En effet, filtrer les adresses IP qui sont connues pour être malveillantes, ne fonctionne que si les adresses IP sont correctes. Étant donné que de nombreux spammeurs utilisaient les mêmes fournisseurs d’accès Internet que tout le monde, les fausses adresses étaient à l’ordre du jour, rendant ce genre de filtrage erroné.

D’autres solutions utilisant une combinaison de notation de réputation de l’expéditeur et des mots clés ont fait surface et se sont avérées plus efficaces. Mais ces logiciels nécessitent une phase importante d’entraînement et de filtrage manuel au démarrage. Heureusement, les applications de messagerie électronique sont désormais dotées de mesures antispam intégrées. Des logiciels comme Gmail estiment que les algorithmes qui assurent le filtrage des spams pour ses 1,5 milliard d’utilisateurs sont précis à 99,9 %. Ce qui laisse encore une marge à certains spams, dont il est difficile de se débarrasser. C’est pourquoi Mozilla est en train de tester une solution qui pourrait solutionner ce problème pour plus de 250 millions d’utilisateurs Firefox.

 

Lire la suite sur Forbes

 

Voir notre offre INBOX

Recherche
Réseaux-Sociaux
Newsletter